Ma page sur le thème de l’arthrose

Bonjour,

Ce site est destiné à décrire comment j’ai pu contrôler mes douleurs arthritiques de façon tout à fait naturelle. Dans le menu de droite, vous trouverez quelques informations générales sur le thème de l’arthrose.

Malgré mes 74 ans, je me sens intellectuellement encore en pleine forme. C’est d’autant plus regrettable d’observer un déclin physique de façon consciente: car il y a 5 ans, mon médecin a diagnostiqué de l’arthrose. Cette maladie sommeillait depuis plus longtemps, mais comme je n’aime pas vraiment m’écouter, j’avais attendu qu’il soit trop tard pour aller chez le médecin.

Déjà au début de la soixantaine, j’avais bien remarqué des douleurs articulaires lors de certains mouvements brusques et même doux parfois. Ceci arrivait par exemple en montant l’escalier avec les commissions ou des livres. J’ai pratiqué plusieurs sports dans ma vie et ce n’est que dans la seconde moitié de celle-ci que j’ai commencé à prendre du poids; j’ai donc pensé que ces douleurs étaient passagères, dues à l’âge et tout a fait normales. Je n’ai pas pensé une seconde pouvoir avoir de l’arthrose! Malheureusement, les douleurs n’ont pas cessé. Bien au contraire, elles se sont amplifiées et apparurent à chaque petit effort. Comme je le disais plus haut, je fais plutôt partie de ceux qui évitent les médecins, et ai par bonheur été épargné toute ma vie de grosses maladies. Les petits bobos ont toujours disparu d’eux-mêmes.

Mais mes douleurs articulaires n’ont fait qu’empirer. Après quelques temps, ce n’était plus seulement le genou, mais aussi le dos et les hanches qui ont commencé à me bloquer dans mes mouvements et me faire souffrir. C’est un parcours vicieux: au début, je ressentais un certain pincement au niveau du coccyx quand je quittais mon lit le matin. Après quelques mouvements, le pincement disparaissait rapidement. Cependant, mon état général s’est dégradé de plus en plus et les pincements se sont transformés en douleurs. J’avais l’impression que mes articulations étaient complètement rouillées et quand un « beau » jour je n’ai pas pu sortir de mon lit, j’ai fini par contacter un médecin. Ça faisait déjà 8 ans que ça durait! Il y en a qui méritent des baffes... ;-)

J’ai passé les radios nécessaires et le diagnostic a été clair: j’ai de l’arthrose, et ce au troisième degré. Malheureusement, il n’existe pas encore de médicament ni de remède contre l’arthrose. Mon médecin quant à lui essaie d’apaiser les douleurs, ne pouvant pas faire grand chose de plus. Il prescrit bien sûr des analgésiques, mais aussi des médicaments à action anti-inflammatoire. Les dégâts au niveau du cartilage ne peuvent pas être réparés mais il s’agit plutôt de ne pas laisser évoluer l’arthrose trop rapidement.

Les effets secondaires des médicaments ne sont pas totalement dramatiques mais mon problème principal réside dans le fait qu’il faudrait malheureusement les consommer régulièrement durant des années, voire à vie. Ça ne se fait pas sans conséquences sur mon organisme. Naturellement, chacun les supporte différemment mais chez moi, les analyses du foie se sont dégradées et je sens fréquemment un poids au niveau de l’estomac. Pour mettre les choses au net: je suis très satisfait de mon médecin traitant. Il appartient à l’ancienne génération de médecins et a beaucoup d’expérience. Mais je ne pense pas qu’il assiste à des séminaires sur la recherche actuelle dans le domaine de l’arthrose, ou continue à se documenter à ce sujet. Par exemple les études récentes effectuées par des scientifiques espagnols lui étaient tout à fait inconnues.

Des résultats sensationnels ont été obtenus à l’aide d’acides aminés sur des sujets atteints d’arthrose. Les acides aminés présentent l’avantage d’être disponibles sous forme de compléments alimentaires naturels. Ce ne sont donc pas des médicaments ou autres produits chimiques; ils sont considérés comme des aliments et n’ont ainsi aucun effet secondaire.

Comme je l’énonçais au début, je me sens en pleine forme intellectuellement. Tellement en forme que c’est à la retraite que j’ai pu tirer profit d’internet. Je commence à me sentir réellement à l’aise au niveau de mes recherches et de l’échange d’informations. Mais n’allez pas penser que c’est moi qui ai programmé cette page; ça irait un peu trop loin. C’est mon fils qui s’y intéresse et l’a élaborée pour moi. Bien sûr, je n’ai pas mis ce site sur internet pour faire de la publicité pour mon fils, mais à simple but informatif afin d’aider des personnes souffrant des mêmes symptômes, et d’échanger nos expériences. Cela m’intéresserait donc de savoir ce qui vous a aidé, vous. Et puis naturellement, cela m’intéresse de savoir si vous avez fait aussi une expérience positive avec les acides aminés dans le cas de l’arthrose.

Je serais heureux de recevoir vos mails à cette adresse:
lemoine.andre0@googlemail.com.

Pour finir, je voudrais ajouter quelque chose qui me tient à cœur: rendez vous à temps chez votre médecin, si possible directement chez un spécialiste dès que les premiers signes d’arthrose se manifestent. Les acides aminés peuvent certes aider, mais rien ni personne ne peut remplacer une visite chez le médecin.

Ajout d’août 2014

Attention: Du poison dans les moules vertes!

Il est grand temps de vous remercier pour tout le courrier que vous avez la gentillesse de m’envoyer. Je reçois pratiquement chaque jour des e-mails comportant d’intéressants témoignages sur le thème de l’arthrose. On me conseille dans ces messages de nombreux produits sur lesquels je me renseigne intensément.

Un exemple: « L’extrait de moule d’orles verte », parait-il le remède tendance contre l’arthrose. Beaucoup d’entre vous ont relaté avoir suivi une cure à base de cette substance, sans avoir obtenu quelconque résultat. Personnellement, je n’ai pas essayé et ne peux donc pas parler de mon expérience. Mais d’après mes recherches poursuivies sur internet, je doute que ce produit ne soit sans risque. La moule ne contient que quelques rares éléments nutritifs réellement efficaces, et on trouve dans beaucoup de produits des composants indésirables (métal lourd, substances toxiques issues d’algues ou de crustacés).

Assurez-vous que le fabricant ou le vendeur joint bien un certificat crédible de non-toxicité avec ce genre de produit. Quand le vendeur est sérieux, il le fera avec plaisir. S’il ne l’est pas, il trouvera des excuses, tournera autour du pot ou bien essaiera de dédramatiser le thème de la toxicité. Dans ce cas, évitez d’acheter et surtout de consommer ce produit.

Ajout de janvier 2014

Ça continue à aller à merveille avec les acides aminés. Ma qualité de vie s’est nettement améliorée, d’autant plus que les acides aminés ne présentent aucun effet secondaire. Bien au contraire: mes analyses du foie n’ont cessé de s’améliorer durant les 12 derniers mois. J’attribue ça au fait que j’ai d’une part consommé nettement moins de produits antalgiques, d’autre part du fait que les acides aminés ont une influence salvatrice sur le foie.